Le projet Agripreneur 2.0

Promotion de l’Agriculture durable et du Développement rural en Tunisie (PADII)

L’appui aux Agripreneurs 2.0 provient du projet PAD-II, exécuté par la Deutsche Gesellschaft für Internationale
Zusammenarbeit (GIZ) en coopération avec le MARHP.Ce projet vise à promouvoir l’agriculture et la transformation durable des produits agricoles afin d’améliorer les possibilités de revenus de la population rurale, et en particulier celles des femmes et des jeunes. Ainsi, le programme Agripreneur 2.0 renforce les projets collaboratifs, le développement des approches de promotion des chaînes de valeurs et l’appui à la création de nouveaux services agricoles.

  • Nom du projet : Promotion de l’Agriculture durable et du Développement rural en Tunisie (PAD II)
  • Mandataire  : Ministère Fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ)
  • Partenaires :  Ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche (MARHP), Agence de promotion des Investissements Agricoles (APIA)
  • Lieux d’intervention : 7 gouvernorats : Béjà, Kef, Siliana, Jendouba, Kairouan, Kasserine, Sidi Bouzid.
  • Groupes Cibles : Jeunes hommes et femmes porteurs d’idées ruraux entre 18-35 ans, diplômés et non-diplômés, immigrés de retour.
  • Durée : Septembre 2017 – Septembre 2020 

Agripreneurs 2.0 a pour but de promouvoir au moins 250 modèles d’affaires innovants  dans le secteur agricole/agroalimentaire et les services liés, avec un focus sur l’intégration des technologies d’information et de communication (TIC).
Après une campagne d’attractivité, la phase d’idéation permet de développer la créativité des jeunes, tandis que les formations de concrétisation renforcent les capacités entrepreneuriales. Les jeunes entrepreneurs peuvent ensuite souscrire à l’appel à candidature pour participer à la phase d’incubation. Les 250 porteurs des meilleurs modèles d’affaires sont  ensuite accompagnés dans le prototypage de leurs produits ou services, pour qu’ils puissent  ensuite se lancer formellement la création de leur entreprise.

La phase d’attractivité :

Les jeunes ruraux des régions du Nord-Ouest et du Centre-Ouest sont mobilisés à travers une campagne d’attractivité, d’information et de sensibilisation à plusieurs niveaux, combinée par des actions concrètes sur l’utilisation des TIC dans le secteur agricole.


C’est une communication qui tient compte de la spécificité du groupe cible, des parties prenantes et du contexte de la thématique pour pouvoir joindre au moins 10 000 personnes physiquement et virtuellement afin de :
– susciter l’intérêt des jeunes à entreprendre dans le secteur agricole
– informer et orienter sur les opportunités d’appui par le programme et ses partenaires
– mettre à disposition du groupe cible un guide d’orientation et d’information sur le processus de l’idée à la création y inclus les services d’appui disponibles
– permettre aux jeunes informés de s’inscrire par le biais d’une plateforme d’inscription en ligne.

Caravane Agripreneur 2.0

La phase d’idéation :

Appuyer 2000 jeunes :
– dans l’identification d’idées (de produit ou de service) à travers la réalisation d’une étude sur les opportunités d’affaires et la création d’espaces de créativité et d’inspiration.
– au développement d’un plan d’action personnel de test des idées.

– à pouvoir être compétitif dans la réflexion 

La phase de concrétisation &  sélection :

Les 1000 meilleurs jeunes ayant développé des idées claires de projets sont accompagnés pour élaborer un concept simplifié (modèle d’affaire). A travers des formations entrepreneuriales, des formations en ligne et de l’input spécifique autour des thématiques TIC, gestion, marketing, etc., les participants développent ainsi les capacités à participer à l’appel à candidature qui désigne les meilleurs 250 idées de projets innovants.

Incubation :

Il s’agit d’offrir des services qui permettent  aux lauréats de l’appel à candidature de tester leurs projets et d’aborder le marché avant de se lancer dans la création formelle de leurs entreprises. En effet, ils sont appuyés par :
– Du coaching individuel et/ou de groupe,
– Du mentoring,
– Un accès à d’autres formations,
– La mise en réseau pour renforcer les échanges et l’apprentissage mutuels entre les pairs,
– Un appui en matériel et en services à la carte.